creer-startup-etapes-succes

{GUIDE} 19 étapes obligatoires pour créer sa startup avec succès

Créer une startup à succès n’est pas une affaire de chance. Au contraire, elle requiert méthode, organisation et application. J’ai modélisé pour vous les 19 étapes clés de création de startup. Afin de ne pas passer au travers d’une étape et ainsi mettre toutes les chances de son côté pour réussir.

Une startup est une jeune entreprise novatrice qui a un potentiel de croissance forte et rapide. Son nom vient de l’anglais et peut se traduire par “Jeune pousse”.

Généralement on associe les startups au monde des nouvelles technologies. Pourtant, tous les domaines sont aujourd’hui investis par les startups à développement rapide : finance, marketing, RH, médecine, e-commerce, agriculture…

La France fait partie des pays du monde où la création de startup est la plus active, avec les États-Unis, Israël, la Chine.

Cependant, 90% des startups créées en France se soldent par un échec. Pourquoi ? En général, on explique les échecs par l’exécution et pas nécessairement par l’idée.

En tant qu’entrepreneur (voir mon parcours), pour vous aider dans le processus de création de startup, j’ai réuni 19 étapes pour créer sa startup.

J’espère que ce guide réunissant ces phases primordiales vont pouvoir vous accompagner dans cette aventure extraordinaire.

📒 Ce que vous trouvez dans cet article :

  1. Comment trouver l’idée de votre startup ?
  2. Réaliser une étude de marché
  3. Définir le projet de votre startup
  4. Parler aux clients potentiels, à vos futurs cibles
  5. Définir un Business Plan solide
  6. Monter l’équipe fondatrice
  7. Créer la structure administrative de votre entreprise
  8. Définir les persona de sa marque
  9. Définir les valeurs de votre marque
  10. Déterminer la proposition de valeur
  11. Construire et lancer le MVP en bêta-test
  12. Valider le product-market fit
  13. Décider du branding de la marque
  14. Définir le pricing de son produit ou service
  15. Valider le modèle de sa startup
  16. Rechercher des financements, incubateur ou accélérateur
  17. Recruter des profils experts
  18. Scaler sa startup et développer l’acquisition client
  19. L’exit de sa startup

Remarque : chaque expérience de création d’entreprise est unique. Les missions à remplir ne sont pas toujours suivi dans l’ordre décrit ici. Bien entendu, certaines étapes sont aussi réalisables en parallèle.

1. Comment trouver l’idée de votre startup ?

Le mythe voudrait qu’on se lève le matin avec une idée révolutionnaire ou encore qu’on découvre une innovation sous sa douche. Personnellement, je ne connais aucun entrepreneur à qui cela est arrivé.

Plus sérieusement, l’identification d’une idée de création de startup, d’un projet, d’une opportunité de business se réalise autour du métier qu’on effectue au quotidien. Sur le marché sur lequel on travaille.

The best entrepreneurs know this: every great business is built around a secret that’s hidden from the outside. A great company is a conspiracy to change the world; when you share your secret, the recipient becomes a fellow conspirator.

Peter Thiel – Zero to one

L’idée apparait, puis germe. Et ensuite, vient le temps de la maturer. Cette période de maturation de votre idée de startup est aussi appelé idéation.

Vous possédez votre idée ?

Parfait 👊

Il est maintenant temps de la confronter, pour la confirmer. Et ainsi lancement la création de votre startup.

2. Réaliser une étude de marché

Vous avez une idée de business en tête. Valider sa légitimer est alors nécessaire.

Pour cela, il vous faut réaliser une étude de marché.

C’est une étape clé pour la construction de votre projet de création de startup. Elle doit vous permettre de répondre à diverses questions :

  • Le produit ou service existe-il déjà ?
  • Si oui, sur quel marché ?
  • À qui s’adressent les produits existants ? Pourquoi cette cible ?
  • Si non, existe-t-il réellement un marché ? Des clients sont-ils prêts à acheter ce produit/ service ?
  • La concurrence existe-t-elle ?
  • Quel est le type de concurrents (taille entreprise, marché visé, prix) ?

La réponse à ces questions va assurément vous guider dans la construction de votre idée.

3. Définir le projet de votre startup

Vous avez passé la phase de maturation de votre idée de business et vous l’avez validé.

Bravo ! 👏

Maintenant, il est temps de définir le projet.

Portez dans un document les informations que vous avez réunies avec l’étude de marché sur les données de marché potentiel, la concurrence présente, votre cible potentielle et une première idée des revenus qui pourraient être réalisées.

Great Founders Don’t Do What They Love; They Enable a Vision

Rand Fishkin

Cette étape est aussi le moment idéal pour rencontrer les personnes qui travaillent déjà sur ce marché. Concurrents, partenaires potentiels, futurs employés ou associés : consolider son réseaux et accumuler un maximum de connaissances sur le sujet ne peut qu’enrichir votre réflexion.

Autre conseil : lisez des articles en ligne, des livres, écoutez des podcasts qui partagent les hauts et les bas vécus par les fondateurs de startup. Inspirants ou éclairants, je suis certain que ces contenus vous éviteront des écueils dans votre aventure

Parallèlement, il est nécessaire de se fixer un planning.

📆 Quelles étapes clés à valider avant un éventuel lancement ? Combien de temps pour mettre en place le produit ?

Un masterplanning sur les 3 prochaines années s’impose. On parle ici d’actions sur des trimestres, voire des semestres.

Cette action vous permet de définir les milestones, ou étapes clés de votre projet. Et les objectifs associés.

À ce moment, vous devez déjà avoir une petite idée d’un associé potentiel et du futur de votre projet. On y reviendra plus en détail ensuite.

4. Parler aux clients potentiels, à vos futurs cibles

Avant de se lancer dans la mise en place d’un business plan, je recommande d’échanger dans le détail avec vos potentielles cibles commerciales.

Si vous ne l’avez pas encore fait, il est très recommandé de parler avec ses futurs clients pour comprendre leur besoin, comprendre le point douloureux auquel votre produit ou service va apporter une réponse.

En outre, ces échanges vont vous permettre de consolider des relations de proximité et trouver vos premiers ambassadeurs.

Construire une relation proche avec ces personnes vous aidera à toutes les étapes de votre construction : définition et utilisation du produit, détermination du prix, recherche de nouveaux prospects, recrutement…

5. Définir un Business Plan solide

Ne nous y trompons pas, le business plan est le nerf de la guerre 😉

Sa construction permet de définir les besoins en financement, les revenus potentiels, le prix de vente, le nombre de clients nécessaire, les charges ou encore la marge réalisée.

Ce document peut avoir plusieurs destinataires : votre futur associé, votre banque ou tout autre financeur, vos partenaires.

Le business plan se construit en général sur un modèle où on prend en compte des variables. Faire évoluer ces données variables vous permet de tester votre modèle.

Ces données ajustables peuvent être diverses : prix de vente, nombre de clients, nombre d’employés

Finalement, le business plan doit pouvoir prouver la solidité financière de votre projet, et son ambition 💪

6. Monter l’équipe fondatrice

Créer une entreprise est une aventure de longue haleine, dont le chemin est semé d’embuches. Pour être prêt à affronter les difficultés de la vie de startupeur, mieux vaut être épaulé.

Or, s’il peut s’avérer difficile de trouver les bonnes personnes avec qui s’associer, il existe un véritable risque à se lancer seul. La création de startup en tant que “solo founder” requiert une force de caractère et une résilience.

Idéalement, il vous faut donc trouver des associés – si vous n’avez pas trouvé de manière naturelle vos compagnons de route !

Mais, alors, se pose la question essentielle : qu’est-ce qu’un bon associé ?

L’associé parfait est quelqu’un(e) avec qui vous avez une capacité à vous entendre personnellement et une complémentarité professionnelle. La personnalité et le champ des compétences sont les compatibilités avec vous à trouver dans la ou les personnes avec qui vous aurez à construire votre startup.

N’hésitez pas à tester les compétences, les skills soft et hard de la personne avec qui vous allez travailler et échanger beaucoup de votre quotidien pendant des mois, des années.

Ensuite, une fois votre ou vos associés trouvés, il est fondamental de définir clairement les responsabilités et le champ d’action de chacun.

Enfin, si cela n’est pas évident, il vous faut définir qui détient le lead.

En clair, qui fait un bon CEO. Pas trop compliqué à identifier si vous pouvez répondre aux questions suivantes : Qui va porter la casquette de leader de l’entreprise ? Qui pour personifier l’entreprise ? Lequel d’entre nous a la capacité à représenter notre startup dans les médias ?

Conseil : n’hésitez pas à passer par la case rédaction d’un pacte actionnaire entre associés. Si les termes de votre accord ne sont pas nécessairement à coucher sur papier lors de votre association, l’entrée d’un nouvel actionnaire, d’un business angel, d’un fonds d’investissement est une étape demandant obligatoirement la mise en place d’un tel accord légal.

7. Créer la structure administrative de votre entreprise

Afin de lancer officiellement votre entreprise et de compter sur une entité légale, il vous faut créer la structure de votre entreprise.

Heureusement, les démarches sont aujourd’hui simplifiées ✌️

Dans le but de formaliser sa création de startup, il est possible de réaliser les formalités en ligne.

La déclaration d’activité, l’immatriculation sont par exemple faisables sans se déplacer. On peut compter un délai raisonnable de 7 jours pour le faire – voir le site Service-Public.

Au cours des différentes étapes de création de votre startup en france, vous allez devoir choisir le format juridique de votre entreprise (SARL, SAS, SA…).

Lors de la création de l’entreprise, vous allez devoir apporter un capital nécessaire. Le minimum légal en France est de 1000€. Il existe de nombreux moyens de financer la création de son entreprise.

8. Définir les persona de sa marque

Les persona marketing sont des personnes fictives mais inspirées de personnes réelles qui représentent un groupe que votre startup cible. Les attributs appliqués à ce persona doivent être représentatifs des caractéristiques du groupe.

L’objectif de création de persona est de se mettre à la place de la cible que votre startup va viser.

Quelle problème ma persona rencontre ? Quel besoin rencontre-t-elle ? Comment mon produit peut y répondre ? Comment la persona va découvrir et acquérir le produit ? Qu’est-ce qui pourrait empêcher l’acte d’achat ?

Autant de questions à construire pour chacune des personnes ciblées.

Vous allez très certainement être amené à créer plusieurs persona pour votre business. Généralement entre 3 et 6 personae marketing différentes.

Afin de les construire vous allez devoir vous appuyer sur des personnes réelles, qui collent au plus près à vos futurs clients.

Et décrypter leur manière de penser, le problème qu’ils rencontrent et la voie qu’ils poursuivent pour répondre à ce problème, idéalement avec votre produit.

Une fiche persona se construit avec les données suivantes :

  • Le profil de la personne : un prénom, un âge, une photo, un titre d’emploi (job title)
  • Les données démographiques, sociales et professionnelles : statut marital, enfant à charge ou non, formation, métier, hobbies, motivation, journée type
  • Le niveau de maîtrise des outils digitaux (ca peut aider si vous vendez votre produit en ligne)
  • Les besoins : pourquoi la persona cherche une solution au problème qu’elle rencontre
  • Les objectifs : comment la persona va répondre au sujet rencontré
  • La découverte du produit : la manière dont la personne découvre votre produit (recherche Google, bouche-à-oreille, recommandation, influence, lecture d’article en ligne, etc.)
  • Les chemins possible de découverte de votre produit : le chemin menant à l’arrivée sur votre site ou sur le lieu de vente
  • Les objections à l’achat de votre produit : les raisons qui peuvent stopper la volonté d’achat (trop cher, pas confortable, pas en lien avec mon besoin etc.)
  • Un verbatim réaliste

Dans les exercices de définition de persona que je réalise avec mes clients, il est souvent confondu besoin et objectifs.

J’accompagne au quotidien les startups en accélération pour les aider sur ces sujets de branding. Contactez-moi pour en discuter !

Attention à bien dissocier besoin et objectif : le besoin représente une ambition personnelle, viscérale (“me remettre au sport”, par exemple) quand l’objectif est la façon à court ou moyen terme de remplir ce besoin (“m’inscrire et courir jusqu’au bout un semi-marathon” dans la suite de l’exemple).

Cela peut paraître une évidence, mais je vous encourage à passer du temps à interviewer vos clients potentiels pour mieux enrichir vos persona et consolider votre connaissance sur vos cibles.

9. Définir les valeurs de votre marque

Avant même de définir le nom, l’identité de la marque ou bien la charte graphique, il est essentiel de s’entendre sur les valeurs que la marque entend défendre.

Investir un marché avec un nouveau regard, se différencier, être un porte-parole d’une cause ou avoir simplement envie de partager des règles essentielles avec ses clients : voilà certaines des raisons possibles pour exprimer des valeurs au travers de sa marque.

Il existe plusieurs méthodologies pour déterminer les valeurs de sa marque, et les mettre en musique. Je recommande de réaliser ce travail sur la base d’un brainstorm avec un maximum des personnes impliquées dans votre projet.

Attention ! Il est facile malheureusement de tomber dans certains écueils, qui paraitront bullshit (ah, l’inévitable “Work Hard, Play Hard”).

Pour éviter cela, adoptez la méthodo correcte de définition et l’application correcte de vos valeurs. Et surtout, n’hésitez pas à challenger le résultat de votre brainstorm pour un résultat différenciant et qui vous correspond.

Une fois définies, ces valeurs devront être appliquées dans toutes vos actions, à chacune des étapes de votre stratégie.

10. Déterminer la proposition de valeur

Maintenant que les valeurs et les personnes cibles de votre produit ou service sont définis, vous pouvez mettre en musique la façon dont vous allez présenter votre produit.

Attirer les prospects, convaincre les clients requiert d’avoir une proposition de valeur claire et lisible 💎

La proposition de valeur est la promesse de valeur que vous proposez à vos prospects. La manière dont vous présenter votre produit, offre ou service.

En terme de méthodologie de construction, je vous conseille de rédiger votre proposition de valeurs en 4 étapes :

  1. Pour chacun de vos persona, rédigez un texte long de 2 ou 3 phrases présentant le produit
  2. Dans un second temps, rédigez une proposition de valeur orienté What – pas certain de différencier le What & le Why ? Regardez d’abord la vidéo de Simon Sinek ci-dessous. Elle vous fait comprendre l’apport de votre offre en une phrase maximum.
  3. Écrivez une proposition de valeur orienté Why. Elle doit être courte et engageante pour chacun de vos persona. On peut imaginer cette phrase comme phrase d’accroche d’une publicité ou en en-tête de la landing page de ce persona.
  4. Enfin, rédigez une proposition de valeur générale pour votre produit, valable pour toutes vos persona. Avec pour but par exemple d’être la phrase d’accroche première de la page d’accueil de votre site.

À chaque étape, on pèsera bien la valeur de chaque mot utilisé. Questionnez vous bien sur chaque mot ou expression que vous employez pour expliquer le problème auquel votre produit répond. Quel ton vous souhaitez employer pour parler à vos cibles.

Si cela n’est pas évident, écrivez plusieurs versions de votre proposition de valeurs, challengez-la et ne conservez que la meilleure version.

Pas encore certain ? 🤔

Présentez votre proposition de valeur à des cibles potentielles ou organisez un AB test sur la homepage de votre site pendant plusieurs jours.

11. Construire et lancer le MVP en bêta-test

Vous avez rencontré vos potentiels clients, vous avez déterminé la façon dont vous voulez vous adressez à eux, l’idée de votre produit doit déjà bien se dessiner.

Passons donc à la mise en place du produit de votre startup, si ce n’a pas été engagé auparavant.

Site e-commerce, produit physique, logiciel en ligne : il vous faut définir votre produit, le développer et le lancer.

Si votre startup tourne autour de l’idée d’un produit en ligne, un logiciel B2B par exemple, il vous faudra coordonner les spécifications fonctionnelles et techniques, le développement graphique de l’interface utilisateur, la mise en oeuvre par un ou plusieurs développeurs, tester et lancer votre solution en ligne.

Dans un premier temps et pour un lancement auprès des prospects triés sur le volet, il est recommandé de produire un MVPMinimum Viable Product. Ce produit est tel un prototype, une version première, de base, incluant les fonctionnalité minimum pour être mises entre les main de beta testeurs.

Cette phase initiale est l’occasion de valider diverses assomptions réalisées dans votre étude préliminaire. Elle doit permettre de valider les objectifs que vous fixez, et qui vous permettent d’avancer dans la validation de votre projet.

Conseil : Aujourd’hui, de nombreux outils ne nécessitent pas l’intervention d’un développeur. Ces applications sont régulièrement réunies sous le terme de “No code“.

Elles s’avèrent très utiles et souvent suffisantes pour mettre en place un MVP. Maddyness a listé 100 outils à connaitre pourmettre en place un produit sans développeur ni graphiste.

12. Valider le product-market fit

Votre étude préliminaire et un MVP fonctionnel doivent vous permettre de valider votre marché et le fait que votre produit répond à l’attente de ce marché. Cette phase décisive est nommé Product-Market Fit.

Le PMF pour les intimes est tout simplement l’adéquation entre votre produit (et ses composantes produit, prix, localisation, communication) et son marché.

Je rencontre encore beaucoup de startups pour qui la notion n’est pas claire et dont le positionnement produit vis-à-vis du marché qu’ils visent n’est pas suffisamment considéré.

Je vous recommande pour aller plus loin de lire l’excellente vidéo de Yann Leonardi sur le sujet et de jeter un oeil à l’article de son blog.

13. Décider du branding de la marque

Sur la base des valeurs de votre startup, des personas, de votre proposition de valeur et des codes du marché (les codes entre le voyage et la finance sont assez éloignés, non ?), vous allez construire et déployer le branding de votre startup.

Il s’avère essentiel de définir votre image de marque et votre discours en fonction des retours de vos prospects et d’apporter une cohérence globale avec le besoin auquel vous répondez.

À ce stade, votre startup mérite un logo, une image de marque, des visuels, un storytelling qui vont lui permettre de s’adresser à ses clients en relatant votre expertise et votre attractivité.

Cette étape peut s’avérer compliquée, coûteuse, mais elle est importante pour se faire identifier sur son marché. Nombre de startups se construisent une histoire solide avec un branding complet à destination de leurs clients et investisseurs potentiels.

La mise en place d’un site web, d’une stratégie de présence active sur les réseaux sociaux ou d’influence (RP, influence, événementiel) accompagne généralement le déploiement du branding d’une startup.

🚀 Si vous avez besoin d’aide sur ce sujet, contactez-moi

14. Définir le prix de son produit ou service

La précision d’un prix ou pricing est complexe. De plus en plus de startup profite d’une phase de bêta-testing ou d’interview clients pour définir le prix de leur produit. Ou plus radicalement, effectuent un pivot dans leur business model.

definition prix pricing produit startup

De nombreux de pricing ont émergé ces dernières années : achat à l’acte, abonnement mensuel, contrat renouvelable ou non, freemium, pré-commande…

Avec prise en compte de variables comme l’usage, le nombre d’utilisateurs, la réduction si abonnement à l’année etc.

L’innovation dans le domaine de la définition du prix de votre produit est possible.

La co-construction avec ses clients et prospects est probablement la voie la plus intelligente.

Pour terminer sur le sujet, songez à l’évolution possible de votre modèle économique lors de sa construction, avec des ajouts de variables (fonctionnalité supplémentaires, offre PME / Entreprise, nombre d’utilisateurs etc.).

Avec pour objectif d’accroître vos ventes ou de réaliser du cross-selling ou de l’upsell dans les années à venir.

15. Valider le modèle de sa startup

En s’équipant du Business Plan et des objectifs définis dans le projet initial de votre startup et en les comparant aux résultats obtenus, vous êtes actuellement en mesure de valider ou non le modèle de votre startup.

Rien ne doit vous interdire de prendre la température auprès des clients, utilisateurs 🤒

Prenez le temps de rencontrer et interviewer les personnes à qui vous offrez vos services ou produits. Ils ont nécessairement un avis sur votre produit, l’évolution de votre entreprise, les changements dans les relations avec vous.

Pour valider au mieux votre modèle, tentez de comprendre comment vos early adopters et nouveaux clients adoptes vos produits et voient votre structure évoluer.

En bref, prenez le temps d’évaluer avec du recul la validité du projet que vous avez construit, et la direction à prendre. Un pivot ou des adaptations valorisent toujours un parcours, d’autant plus si ils ont de l’impact positif.

Aussi, profitez-en pour fixer vos prochains objectifs de développement et leur mesure (north star metric et autres indicateurs clés).

16. Rechercher des financements, incubateur ou accélérateur

Côté financement, première question à se poser : un financement extérieur est-il nécessaire pour ma startup ? 💸

Normalement, il a été prévu dans votre business plan. Sur un plan calendaire et sur le montant.

financement startup creation

Besoin en fonds de roulement, nécessité d’accélérer sur un marché concurrentiel, besoin en marketing : il existe de nombreuses raisons d’aller chercher des fonds pour une startup en accélération.

Cependant, il faut tenir compte de la capitalisation de l’entreprise et trouver l’équilibre acceptable entre besoin de cash, equity (propriété des capitaux) et possibles futures levée de fonds entrainant une dilution.

Voici certains types de financements envisageables :

  • autofinancement
  • love money
  • Business angels
  • emprunt bancaire
  • crowdfunding
  • levée des fonds auprès de VC ou d’investisseurs privés
  • accélérateurs
  • concours de création d’entreprise
  • aide de l’état (BPI)
  • les subventions des différents organismes et structure en région

Finalement, à vous de trouver l’équilibre entre besoin de financement et équilibre de votre capital sachant que l’objectif reste de conserver un maximum de parts de leur entreprise pour les fondateurs.

Dernier conseil : faîtes entrer dans votre aventure des partenaires avec qui vous allez vous entendre et qui vous apporteront pas seulement que des moyens financiers (conseil, accompagnement, réseau…).

17. Recruter des profils experts

Le recrutement est un point qui peut décider du succès ou de l’échec de votre projet, indépendamment du reste de vos actions d’entrepreneur.

Selon mon humble opinion, une seule règle importe : ne recruter que des personnes qui sont meilleures que vous dans ce que vous leur demandez.

It doesn’t make sense to hire smart people and tell them what to do; we hire smart people so they can tell us what to do.

Steve Jobs

Recruter un nouveau membre dans les équipes suppose qu’on assume de se faire challenger et de sublimer la stratégie de l’entreprise.

On attend également de la personne qu’elle apporte sa personnalité et sa culture au projet. D’autant plus, quand la structure est encore de taille réduite.

En un mot, on injecte du sang neuf. Avec pour conséquence : de nouvelles perspectives et un renforcement des équipes existantes.

18. Scaler sa startup et développer l’acquisition client

Désormais que votre formule est prouvée sur votre marché local, vous pouvez vous concentrer sur le développement du modèle à grande échelle ou sur un marché élargi.

startup développement international scale

Le développement peut se réaliser de plusieurs manières : géographiquement, lancement à grande échelle, internationalisation.

Le déploiement géographique peut se réaliser à l’échelle d’une région, d’un pays ou d’une zone élargi (viser la Belgique et le Luxembourg quand on vend en France).

Autre modèle de déploiement : le lancement à grande échelle. En prouvant la valeur apportée sur une cible réduite, il est le moment d’étendre votre zone de chalandise et de vendre à plus de clients.

Enfin, une stratégie d’internationalisation avec lancement d’entités locales est un modèle souvent visé par les startups dans leur plan d’expansion.

Dans chacun des cas, l’industrialisation du modèle passe par une amplification de l’acquisition client. Équipes commerciales organisées, acquisition en ligne, growth marketing, business development : les startups déploient à cette étape un plan d’acquisition nécessaire au développement de l’entreprise.

🚀 Besoin d’accélérer sur ce sujet, contactez-moi

19. L’exit de votre startup

Quand je discute avec des fondateurs de startup, on s’accorde quasiment à chaque fois sur un point essentiel : l’exit de sa startup ne doit pas être le leitmotiv numéro 1 de l’action du fondateur.

Cependant, la fin de l’histoire entre la startup et le(s) fondateur(s) doit être modélisée et réfléchie depuis le début de l’aventure et régulièrement pensé.

Les décisions stratégiques de la société sont forcément différentes selon votre objectif de la vie de votre startup.

Or, la vie d’entrepreneur et le destin de la startup est très lié à la personne du fondateur et son envie privée (motivation, objectifs personnels, mode de vie, etc.).

Communément, le mot startup est synonyme de rachat dans l’inconscient collectif – et cashout. Néanmoins, ce modèle de sortie est de plus en plus contesté par des modèles d’engagement plus long terme, de partenariat ou de développement alternatif.

En définitive, gardez en tête que les opportunités de sortie par achat se font régulièrement par opportunité auprès de vos contacts que sont vos clients, partenaires ou concurrents.

Enfin, sachez qu’il existe des alternatives de développement pour une startup tel que l’IPO, la sortie opérationnel du fondateur, un changement de rôle dans l’organigramme, évolution dans le groupe rejoint, etc.

Entreprendre est une aventure faites d’émotions fortes. Mais aussi, une activité qui pousse chaque jour les fondateurs de startup dans leur retranchement. Il est devenu évident de dire que les créateurs d’entreprise doivent avoir un champ de compétences très large et qui évolue avec les stades de vie de la structure.

Organisez-vous bien, entourez-vous des personnes dont l’engagement est en relation avec vos objectifs et prenez le temps de régulièrement vous poser les questions essentielles.

Vous avez besoin d’accélérez l’activité de votre startup maintenant ?

Contactez-moi et commençons à analyser l’existant et quelles actions marketing à mettre en place pour passer à l’étage suivant de votre développement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *